À TIRE-D’AILE

COMPAGNIE À TIRE-D’AILE

Pauline Bayle forme la Compagnie À Tire-d’aile en 2011, du même nom de la création qu’elle vient d’achever dans le cadre d’une Carte Blanche au Conservatoire alors qu’elle est élève au CNSAD. De cette Compagnie sont nées quatre créations à la suite de ce premier projet.

En 2013, sa deuxième pièce, À l’Ouest des terres sauvages, est distinguée par la mention spéciale du jury au concours des jeunes metteurs en scène organisé par le Théâtre 13.
En 2015, Pauline Bayle crée Iliade au Théâtre de Belleville. Le spectacle est repris au Théâtre de la Colline dans le cadre du Festival Impatience en 2016 et reçoit le Prix des Lycéens.
En 2017, poursuivant son travail sur les épopées d’Homère, Pauline Bayle met en scène Odyssée. Le spectacle est coproduit par la MC2 de Grenoble, la Scène Nationale d’Albi, La Coursive à La Rochelle et est accueilli par le Théâtre de la Bastille à Paris. Aujourd’hui encore, les deux spectacles poursuivent leur vie en tournée, seuls ou en diptyque.
Parallèlement au travail mené avec la Compagnie À Tire-d’aile, Pauline Bayle est invitée par la Comédie Française en 2019 pour venir mettre en scène un spectacle au Studio Théâtre. Elle choisit alors d’adapter le deuxième roman de Leïla Slimani, Chanson Douce et le spectacle est créé en mars 2020 avec trois comédiens de la troupe.
En janvier 2020, Pauline Bayle présente Illusions perdues, d’après le roman de Balzac, à la Scène Nationale d’Albi, partenaire de longue date de la Compagnie. Avec ce nouveau travail, elle poursuit son exploration des oeuvres majeures de la fiction littéraire et ancre sa démarche artistique dans les textes qui ont façonné notre rapport au monde.
En juin 2021, Pauline Bayle est invitée par l’Opéra Comique à mettre en scène L’Orfeo de Claudio Monteverdi, sous la direction musicale de Jordi Savall, avec le chœur et orchestre du Concert des Nations.

En parallèle des créations et tournées des spectacles, la Compagnie À Tire-d’aile mène un travail sur le territoire. Pauline Bayle est associée depuis la saison 17-18 à l’Espace 1789 à Saint-Ouen, en partenariat avec le Département de Seine-Saint-Denis, pour trois saisons de résidence. Dans ce cadre, des actions culturelles à direction des publics variés (scolaires, amateurs ou éloignés de l’offre culturelle) sont organisées tout au long de la saison. L’Espace 1789 a, par ailleurs, accueilli les spectacles Iliade, Odyssée, Chanson Douce et Illusions perdues.
La Compagnie À Tire-d’aile poursuit son travail sur le territoire en 21-22 en débutant une résidence de trois ans en Essonne sur les communes d’Arpajon, La Norville et Saint-Germain-lès-Arpajon (Essonne). Cette résidence est soutenue par le Ministère de la Culture – DRAC Île-de-France, le Département de l’Essonne et les trois communes. Elle sera l’occasion de développer des programmes d’actions culturelles de grande ampleur et sur une longue durée, de diffuser les spectacles du répertoire de la compagnie et de soutenir ses prochaines création.


PAULINE BAYLE – Metteuse en scène de la compagnie

Après cinq ans d’études à Sciences Po Paris et un passage par l’ESAD et l’École du jeu, Pauline Bayle intègre le Conservatoire supérieur national d’art dramatique, elle suit entre autres les cours de Nada Strancar, Caroline Marcadé, Éloi Recoing et Jean-Paul Wenzel.

En 2011, Pauline Bayle fonde sa compagnie et lui donne le nom de sa première pièce, À Tire-d’Aile. Son spectacle suivant À l’ouest des terres sauvages présenté au Théâtre de Belleville est distingué par le jury du Prix des Jeunes Metteurs en Scène, organisé par le Théâtre 13 à Paris.
En 2014, Christian Schiaretti lui confie le rôle de Cordélia dans Le Roi Lear de Shakespeare qu’il monte au TNP de Villeurbanne et qu’il reprend au Théâtre de la Ville à Paris. Elle joue sous la direction de Sandrine Bonnaire et Raja Shakarna dans Le Miroir de Jade au Théâtre du Rond-Point en 2015 et Gilles David la dirige dans Clouée au sol de George Brant, monologue d’une femme pilote de l’US Air Force créé au Théâtre des Déchargeurs en 2016.
En 2015, Pauline Bayle adapte et met en scène Iliade puis Odyssée en 2017, d’après les deux épopées d’Homère où cinq comédiens interprètent tous les rôles. En 2018, le Syndicat de la Critique lui décerne le Prix Jean-Jacques Lerrant de la révélation théâtrale pour ce diptyque. Les deux spectacles sont repris en mai 2019 à la Scala à Paris.
Parallèlement, elle met en scène une adaptation du roman Chanson Douce de Leïla Slimani au Studio Théâtre de la Comédie Française en mars 2019.
Au cours de la saison 2019-2020, elle travaille à sa nouvelle création, une adaptation des Illusions Perdues de Balzac. Le spectacle est créé en janvier 2020 à Albi avant de partir en tournée. Il est accueilli au Théâtre de la Bastille à Paris en mars-avril 2020.
En juin 2021, Pauline Bayle est invitée par l’Opéra Comique à mettre en scène L’Orfeo de Claudio Monteverdi, sous la direction musicale de Jordi Savall, avec le chœur et orchestre du Concert des Nations.

LES COLLABORATEURS DE LA COMPAGNIE

Camille Aït – Isabelle Antoine – Lorine Baron – Félix Bataillou – Pauline Bayle – Charlotte van Bervesselès – Najda Bourgeois – Ingrid Chevalier – Hélène Chevallier – Manon Chircen – Guillaume Compiano – Élise Cribier-Delande – Tom Dekel – Jérôme Delporte – Florent Dorin – Camille Duchemin – François Duguest – Alex Fondja – Lucas Frankias – Audrey Gendre – Jade Herbulot – Juergen Hirsch – Soufian Khalil – Viktoria Kozlova – Fanny Laplane – Julien Lemonnier – Gwenaëlle Leyssieux – Salomé Magniez – Mathilde Méry – Margaux Naudet – Pascal Noël – David Olszewski – Marianne Pelcerf – Loïc Renard – Hélène Rencurel – Pétronille Salomé – Antoine Seigneur – Yan Tassin – Julius Tessarech – Jenna Thiam – Juliette Thibault – Lou Tiphagne – Bernadette Villard – & Michel

La Compagnie À Tire-d’aile est conventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Île-de-France.